Progresser à cheval, retour sur mon évolution

#MonArmagedon🗡️

Le dépassement de soi, une victoire personnelle

Le projet d’acheter son cheval représente une étape importante, un accomplissement en soi. C’est un atout qui m’as permis de progresser plus rapidement. Avec Armagedon, j’ai découvert de nouvelles sensations que j’apprends à affiner au fur et à mesure. Je suis fascinée par le chemin qu’il reste à parcourir et les voies à explorer. Quand je dis « dépassement de soi », je ne parle pas seulement de compétition mais aussi et surtout de la satisfaction que j’éprouve au quotidien dans le travail monté, à pied ou en liberté.

Armagedon et Querkus de Soulac au paddock - été 2017.
Armagedon et Querkus de Soulac au paddock – été 2017.

Je passe beaucoup de temps à observer mon cheval, essayer de comprendre son comportement. Par exemple, je peux facilement rester une heure au paddock à le regarder cela ne me dérange absolument pas. J’apprécie le travail à la longe où j’ai été suprise de retrouver des sensations que j’avais en selle.

Work in progress

Se faire encadrer pour apprendre à travailler son cheval seul

Les premières semaines avec Armagedon, on m’a conseillé de commencer systématiquement par une détente en longe. Cela nous a permis de faire connaissance et d’utiliser cette aide précieuse qu’est la voix ! Aujourd’hui c’est devenu un réflexe je parle à mon cheval, chose que je faisais peu avec les chevaux de club.

Travail sur le plat en autonomie - centre hippique de Bordeaux Lac.
Travail sur le plat en autonomie – centre hippique de Bordeaux Lac.

J’ai récemment prêté mon bébé à un cavalier pro (en 7 mois c’est arrivé seulement 3 fois). Diagnostic aux petits oignons, conseils bien placés… et hop un coup de boost pour le moral ! En effet c’est un vrai plus pour paramétrer notre réussite. En tant qu’amateur on est rassuré de savoir qu’on travaille dans le bon sens. On gagne beaucoup de temps quand on sait comment améliorer la qualité de nos séances ! Parfois il suffisait d’oser une action plus forte, tester un autre type de matériel, ou encore d’adapter l’alimentation. Devenir propriétaire c’est aussi saisir l’opportunité d’élargir ses connaissances et de les mettre en pratique.

Progresser ou rater pour mieux réussir

bienveillance et exigeance

Mes séances sont souvent filmées par ma famille ou des amis. La vidéo est un outil qui m’aide beaucoup dans « notre progression ». Je garde en tête qu’on peut toujours mieux faire, mais que cela prend du temps… Analyser, comprendre, répéter. J’ai appris à prendre du recul et à porter un regard bienveillant sur ma pratique. « Petits pas petits pas » un vrai travail de décomposition… Le goût de l’effort se transforme en jeu, c’est là qu’on prend du plaisir !

 

En complément des cours, je me suis appuyée sur les précieux exercices de Michel Robert – Horse Academy. Les cours présentés sous forme de vidéos sont classés par niveaux. Ici la précision est de rigueur : distances, hauteur maximum du dispositif, vous ne pouvez pas vous tromper !

 

Mes exercices favoris pour progresser à l’obstacle :

1) Connecter le cheval entre jambes et mains

2) Rester dans la position du milieu

3) Se mettre en confiance sur la hauteur

 

Certains contenus sont gratuits d’autres payants. Personnellement j’ai choisi la formule 12 mois (à l’époque 39,50 euros). Même si le prix a un peu augmenté (49,50 euros) je compte renouveler mon abonnement. Je trouve le tarif intéressant au vu de la qualité du contenu ! En plus avec la licence de la Fédération Française d’Equitation, Horse Academy propose une remise de 10 % sur toutes les formules (code : LICFFE).

Envie d’en savoir plus ? Suivez-nous sur instagram 😊 📹 je publie plusieurs fois par semaine des photos et vidéos de nos séances.

Partager sur :

Une pensée sur “Progresser à cheval, retour sur mon évolution”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *