Débrief à froid : notre entraînement quotidien

De retour sur le blog après une période d’hibernation, j’ai tellement de choses à te raconter que j’ai décidé de te faire une synthèse de tout ce qui se passe.  L’hiver a son lot d’épreuves, patienter en fait partie. Alors, à l’abri des regards, on se muscle le corps et l’esprit.

 

Comme tu le sais nous sommes arrivés dans notre nouvelle écurie début décembre. Un changement important, notamment en ce qui concerne notre entraînement qui est plus intensif physiquement et mentalement. Les semaines passent vite avec 2 cours particuliers, 3 séances en autonomie où nous répétons les exercices de la veille, 1 séance de longe et 1 jour de repos.

Cela explique en partie le ralentissement de l’activité du blog. Le temps pour nous de faire le point sur le travail accompli.

 

Préparation physique

Hygiène de vie

De mon côté la préparation physique passe par un rythme de vie plus équilibré : ne pas sauter un repas, boire, et respecter mon cycle de sommeil.

Les entraînements sont aussi difficiles pour Armagedon. Malgré une alimentation de qualité, il a du mal a développer sa masse musculaire. Pour soutenir sa transformation, et après avoir arpenté les allées du jumping de Bordeaux, j’ai choisi de le complémenter avec Protomass d’Equibao. Les premiers résultats sont à sureveiller d’ici un mois.

 

Mon engagement pour persévérer face aux difficultés

C’est mon point fort. Je suis déterminée et extrêmement motivée. Après un an ensemble, Armagedon est encore vert dans le travail, mais je ne regrette pas mon choix. Le dressage est un long processus, celà prend plus de temps car je suis son unique cavalière. Préparer un jeune cheval pour la compétiton, c’est une facette de l’équitation que je découvre. J’ai tout à apprendre mais au fond c’est très gratifiant. Heureusement je suis bien entourée dans cette aventure.

Au quotidien celà passe par beaucoup de travail sur le plat. La priorité étant de conserver une attitude stable pour lui comme pour moi. Pour l’instant pas d’obstacle pur. Pas de parcours, pas de hauteur, seulement des barres au sol, des cavalettis, des lignes de gymnastiques, encore et encore.

 

 

Bons élèves, on assimile les exercices assez vite, l’apprentissage est rapide. Mais celà signifie que les exigences augmentent en conséquence. Alice nous connaît mieux maintenant. Elle nous en demande un peu plus à chaque séance. On doit sortir de notre zone de confort, tester nos limites et trouver les points de résistance pour progresser.

Préparation mentale

Gestion du stress et des émotions

Pour gagner en stabilité, je dois aussi apprendre à garder la tête froide. Par exemple quand on travaille sur les points de résistance. En deux mots : penser positif ! Pour ne pas me laisser parasiter par l’environnement extérieur, je me concentre sur mon ressenti pendant les séances en autonomie. Je me prépare à réussir en imaginant que je suis capable de le faire. Pas toujours évident …

 

♥️ #horselover #instahorse #horseaddict #equinelove #equestrian

Une publication partagée par Ingrid Babu | Horse Art Geek (@ingrid.babu) le

Je voudrais apprendre à développer mes compétences attentionnelles, c’est à dire ma capacité à me concentrer et surtout à me reconcentrer. Aujourd’hui à l’entraînement et plus encore en concours, quand je rate quelque chose, je peux me déconcentrer rapidement (sortir de mon exercice ou de mon parcours et me laisser envahir par des pensées négatives). J’ai du mal à décrocher. Parfois j’ai l’impression d’avoir deux métiers. Et pourtant il est bon de prendre du recul pour mieux gérer son énergie et la dépenser efficacement…

 

A méditer !

Partager sur :

Une pensée sur “Débrief à froid : notre entraînement quotidien”

  1. C’est vrai que c’est difficile de rester concentré et de garder la tête froide quand, par exemple, à l’obstacle, le cheval dérobe ou fait un refus, ou quand on rate un exercice. Il faut essayer de ne pas se mettre en mode « panique »…
    L’équitation, c’est aussi un gros travail sur soi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *